Clicker Training

Clicker training (> Anglais) est l’appellation d’une nouvelle méthode d’apprentissage durant laquelle un signal signifiant "Oui", appelé renforcement conditionné, est utilisé pour faire comprendre au cheval qu’il a fait quelque chose de bien.
Le "click" (clique) en clicker training est un son créé par une petite boîte en plastique qui rappelle le petit jouet pour enfants en forme de grenouille.

ORIGINE DU CLICKER

Clicker training a vu le jour chez des entraîneurs de dauphins. 
Il y a plus de 30 ans, lorsque les dauphins furent exposés pour la première fois dans des delphinariums et des "Aquariums de mer", les gens ne savaient pas du tout comment les entraîner. Comment apprendre à un dauphin à sauter sur commande à travers un grand anneau ?

Aucune des méthodes d’entraînement utilisées il y a trente ans semblaient applicables sur un animal qui pouvait tout simplement s’en aller en nageant. Ces méthodes étaient trop basées sur des limites et la punition, des choses que vous ne pouvez pas utiliser avec un dauphin.

La solution consistait à créer un comportement en utilisant des conditionnements positifs, mais ceci n’était pas idéal. Comment faire comprendre au dauphin que vous appréciez ce qu’il vient de faire ? Vous pouvez jeter un poisson dans l’eau, mais avant que le dauphin ne le trouve, la récompense n’a plus de relation avec le comportement qu’il venait de montrer et que vous essayez de "fixer". Ce problème a été résolu avec l’introduction d’un sifflet à haute fréquence. L’entraîneur sifflait juste avant de donner ou de jeter un poisson dans l’eau.

Les dauphins apprirent vite que lorsqu’ils entendaient le sifflet, ils recevaient un poisson. La prochaine étape était de combiner ce sifflet avec un comportement. Si vous jetez, par exemple, un cerceau dans l’eau et vous sifflez uniquement lorsque le dauphin nage près de ce cerceau, il va très vite rester près du cerceau. C’est le premier pas pour lui apprendre qu’un comportement = sifflet = poisson. Dès que la connexion est faite, vous êtes sur le bon chemin afin de pouvoir entraîner des comportements complexes.

Le sifflet est un signal de transition (ou renforcement conditionné pour employer un terme plus technique). Cela indique une information précise et claire à l’animal. C’est le signal pour une "bonne réponse". Cela dit à l’animal : "avec le comportement que tu viens de montrer, tu mérites une récompense. CLICK !"

ENTRAINER DES CHIENS COMME DES DAUPHINS

Ce système peut très facilement être adapté à l’entraînement des chiens et chevaux. Chez les chiens et chevaux on utilise un clicker en plastique à l’instar du jouet pour enfants mais en plus solide. Vous pouvez aussi cliquer avec votre langue, de cette façon vos mains sont libres pour autre chose.

L’INTRODUCTION DU CLICKER CHEZ VOTRE CHIEN

L'introduction du clicker se passe dans un endroit calme, sans distraction d'autres animaux ou d'autres personnes.

 

  

 

 

 

 

 

Vous procédez comme suit:

Le chien est près de vous, vous cliquez et vous donnez une récompense. Préférez de la nourriture pour commencer, des petits cubes de fromage par exemple.
Vous répétez cinq à six fois et il se peut que votre chien fait déjà le lien entre le bruit et la friandise. Vous pouvez tester s'il a compris en cliquant, mais vous comptez jusqu'à cinq avant de donner la friandise. Si votre chien vous regarde d'un air: "Eh bien, elle reste
où ma friandise?", il a compris!
Il se peut toutefois que vous devez répéter ceci plusieurs fois. Faites des séances courtes (pas plus de cinq minutes) mais souvent. Certains chiens comprennent tout de suite, d'autres ont besoin d'un peu plus de temps.
Soyez patient et ne brûlez pas les étapes.

Dès qu'il a compris (vous le remarquerez au "tilt" qui a l'air de pouvoir se lire dans ses yeux), vous pouvez commencer à entraîner des comportements allant des plus simples aux plus complexes.
Pour débuter, préférez lui apprendre quelque chose qu'il ne connaît pas encore, un "truc" par exemple.
Prenons "Donne la patte".
Nous allons entraîner ce "truc" à se présenter sur ordre. Pour cela, nous utilisons la technique du shaping.
Shaping est un mot Anglais qui veux dire: former un comportement, ou plus simplement récompenser chaque comportement qui ressemble au résultat final et le former par le clicker training jusqu'à l'exercice désiré.

Pour cet exercice, faites comme ceci:

Votre chien est près de vous et vous cliquez (n'oubliez pas que si vous cliquez, obligatoirement vous devez récompenser votre chien. C'est un pact entre vous et lui) gratuitement comme à l'introduction. Répétez deux, trois fois puis arrêtez et ne faites ni dites plus rien. Votre chien sera concentré car il voudrait que vous continuez à cliquez. Vous attendez que le chien montre de lui-même un comportement qui ressemblera au lever de sa patte. Vous ne donnez PAS d'ordre, c'est pour plus tard. Il se pourrait que votre chien vous regarde bêtement, ne sachant pas quoi faire. Certains chiens ont perdu toute forme d'initiative suite à une éducation traditionnelle basée sur la punition p.ex. Il est bien possible que votre chien perde toute son attention car il n'a plus ou n'a jamais été motivé à réfléchir lui-même. On le faisait pour lui. Changer alors de coin, reculez quelques mètres ou appelez le doucement.
D'autres chiens sont si impatients qu'ils vont vous montrer toutes sortes de comportements: ils vont aboyer, sauter, tourner, bailler, ... dès que votre chien s'assoit, tentant ainsi de vous faire cliquer, poussez sur le click et vous lui donnez sa récompense. Rappelez-vous, le timing est très important.
Il est possible que vous n'étiez pas assez rapide et que vous avez cliqué lorsqu'il s'est levé. Ce n'est absolument pas grave.
Vous attendez de nouveau, sans rien dire, que le chien s'assoit. Dès qu'il le fait, cliquez et récompensez. Une fois que le chien a compris que s'asseoir veut dire que vous cliquez et récompensez, vous pouvez passer à l'étape suivante: vous ne cliquerez plus lorsque votre chien s'assoit, mais lorsqu'il lèvera une patte. Donc le chien s'assoit? Pas de click ... Cette phase est très importante car il va être frustré. Mais c'est une frustration saine; il va devoir réfléchir.
Il va se lever pour ensuite s'asseoir de façon très claire, l'air de dire:
"Héla, je suis assis, tu ne le vois pas?". Il deviendra impatient et va peut-être aboyer ou poser sa patte contre votre jambe.
S'il lève la patte tout à fait par hasard: cliquez et récompensez. Là encore, votre chien n'aura sûrement pas compris pourquoi précisément il a reçu un click. Il va tenter de le savoir en faisant tout et n'importe quoi, il va expérimenter. Il lève la patte: click! Et récompensez ...
Vous allez voir une réaction d'étonnement chez votre chien, une réaction de surprise. BINGO! Maintenant il sait ce que vous voulez.
Une fois que votre chien lève la patte parfaitement, vous pouvez augmenter la difficulté en ne cliquant p.ex. que s'il lève la patte plus haut, ou qu'il la lève deux fois de suite, ...
Ceci paraît durer une éternité mais en fait ça va a une vitesse incroyable!

TROUVER LA BONNE RECOMPENSE

Le clicker est un signal de transition. Cela combine le comportement désiré avec une récompense. La récompense n’est pas ce que NOUS voulons qu’il obtienne. Une récompense est ce qui est motivant pour l’animal, ce qui le rend heureux. Nous devons donc d’abord découvrir ce qu’il désire.

Donc, que veut un chien? Sa liste peut aussi bien comporter des jeux avec un congénère, mais aussi un massage, courrir ou suivre une piste. Le problème de cette liste est claire : il est difficile d’utiliser tout ceci pendant une séance d’entraînement. Vous ne pouvez pas, à chaque fois que votre chienl vous donne la bonne réponse, le laisser jouer avec un autre chien !

Le timing est un autre facteur dans le choix d’une bonne récompense. Sans un signal de transition la récompense doit être donnée au moment précis où le comportement se présente. De cette façon, le chien peut clairement comprendre ce qu’il a bien fait et va le refaire pour recevoir une nouvelle récompense. Le temps écoulé entre le comportement et la récompense peut mener à quelque confusion. Vous pensez que vous récompensez par exemple pour que le chien lève la patte, mais le chien pense que c’est pourqu’il s'asseoit. Comment résoudre ce problème ? C’est très simple : en utilisant un renforcement conditionné, le clicker.

La nourriture est me renforcement de base. C’est ce qu’un chien désire. Le renforcement conditionné, aussi appelé signal de transition, est un signal conditionné (= appris) qui devient le chaînon vers la récompense. La nourriture est difficile à utiliser sans se servir de renforcement conditionné. Le chien devient trop enthousiaste et distrait. Avec un renforcement conditionné cet enthousiasme peut être utilisé pour une prestation. Des friandises comme récompense ont un effet fantastique. C’est facile pour le maître et très motivant pour le chien.

J’utilise cette méthode pour mes chevaux depuis 1993 et je suis encore et toujours éblouie par les résultats. Tout peut être appris avec cette méthode, des bonnes manières aux niveaux les plus hauts de dressage par exemple. Clicker training peut aussi très bien être utilisé parallèlement à d’autres méthodes. Ce n’est pas une substitution mais une élaboration des techniques que vous connaissez. Le signal "Oui" très clair du clicker augmente les capacités d’apprentissage et façonne des chevaux et chiens heureux, enthousiastes.

VARIER LES RECOMPENSES

Que pouvez vous employer comme récompense? Un morceau de biscuit, du muesli, du fromage, un morceau de pain sec, … Vraiment tout ce qu’aime votre chien et qui n’est pas dangereux pendant le travail. Le point le plus important est de changer de renforcement. Vous pouvez donner des informations importantes à votre chien en lui donnant une friandise. Mon cheval adore, par exemple, des bonbons à la menthe. Je les utilise que pour des moments spéciaux. Lorsqu’il reçoit un bonbon, il sait que cette fois là il a fait quelque chose d’extraordinaire et la prochaine fois il fera un peu plus d’efforts.

SHAPING : FORMER UN COMPORTEMENT PAR PETITS PAS

Clicker training a d’abord été utilisé avec des mammifères marins dont les entraîneurs utilisaient uniquement des renforcements positifs pour réaliser une prestation.

Lors du "façonnement" il faut utiliser les dispositions du chienl. Lors du renforcement de ces dispositions vous évoluez vers un comportement plus complexe. L’entraînement des dauphins en est un exemple très clair. Un dauphin nage dans le bassin. Vous voulez qu’il nage à travers un cerceau que vous avez suspendu au milieu de ce bassin. Lorsque le dauphin nage en direction du cerceau, vous sifflez et vous lui jetez un poisson. En attendant à chaque fois plus longtemps pour siffler, le dauphin apprend finalement à nager à travers cet ustensile. C’est purement "façonner", mais ce n’est pas le seul moyen de se servir d’un clicker.
Le clicker est un signal qui dit : "Oui ! C’est le comportement que je recherche. Maintenant tu reçois une récompense". Cela ne dévoile rien du comportement qui a été formé.

Vous pouvez attendre que le comportement apparaisse tout seul OU vous pouvez créer une situation qui va le provoquer. Vous n’attendez pas que votre chiot s’assoit pour cliquer. Vous provoquez le comportement en tenant une friandise au dessus de sa tête. Lorsque le chiot regarde vers le haut, son arrière-train va descendre. CLICK ! Il reçoit une récompense. Très vite, grâce à un signal de la main, vous obtiendrez ce même comportement sans utiliser une friandise pour le "provoquer". (Si vous voulez voir une vidéo excellente sur le clicker training, je vous conseille la vidéo "Clicker Magic" de Karen Pryor ou "Click and treat", ou encore "On target" de Gary Wilkes)

Cette méthode d’entraînement crée une situation susceptible de provoquer un certain comportement. Lorsque j’apprenais mon chien à toucher un objet pour la première fois, je pensais que c’était tout simplement un "truc" marrant. J’ai découvert depuis que c’est un appoint incroyable. Cela peut servir lors de diverses situations comme l'exercice "Au pied".